Techniques respiratoires

Pour toutes les techniques de respiration :

– quand on inspire, être conscient que c’est de l’air pur que l’on prend de l’extérieur.
– quand on expire, être conscient que c’est de l’air vicié que l’on éjecte.

Donc prendre conscience que toutes les techniques de respiration visent à « purger » l’organisme, à le nettoyer, en expulsant l’air « usé et en le remplaçant par de l’air pur. Cette pensée consciente permet d’améliorer les effets de ces techniques.

1. Respiration abdominale
Le but de cette respiration est de masser l’abdomen, de détendre les muscles, de relâcher les tensions.
Inspirer lentement par le nez ou par la bouche en gonflant le ventre. Expirer lentement par la bouche (bouche légèrement entrouverte) ou par le nez en dégonflant le ventre. Pour aider à pratiquer cette forme de respiration, poser la main sur le ventre, ce qui permettra de vérifier que c’est bien le ventre et non le thorax qui se gonfle puis se dégonfle.

2. Respiration à trois niveaux
Le but de cette respiration est de nettoyer l’organisme de bas en haut.
Inspirer lentement par le nez en gonflant d’abord le ventre, puis le thorax, puis  la zone sous claviculaire (essayer au maximum de faire chaque niveau après l’autre, et pas les trois en même temps). Quand on a absorbé le maximum d’air possible, et qu’on a l’impression qu’on n’a plus de place pour faire entrer de l’air, bloquer sa respiration quelques secondes (« rétention poumons pleins »). Puis expirer lentement par la bouche (bouche légèrement entrouverte) en dégonflant d’abord le haut des poumons, puis le thorax, puis enfin le ventre. Pour aider à pratiquer cette forme de respiration, inspirer en montant les mains au fur et à mesure qu’on change de niveau, bloquer les mains au niveau des épaules pendant la rétention poumons pleins, puis laisser redescendre les mains pendant l’expiration, chaque niveau après l’autre.
Faire une pause d’une minute entre chaque respiration complète (sinon l’oxygène monte au cerveau et la tête tourne un peu).

Cette technique est par exemple utilisée dans Baduanjin (le ciel, le vent).

3. Respiration de récupération
Le but de cette respiration est de récupérer après un effort (quand on a le souffle coupé, après un sprint, quand le cœur est emballé par l’effort).
Inspirer le maximum d’air en un temps le plus court possible par le nez (peu importe où on le stocke, thorax ou ventre). Expirer en un temps le plus long possible, par la bouche entrouverte.  Pour aider à pratiquer cette forme de respiration, inspirer en ramenant les mains coude vers l’arrière, de façon très vive, et expirer en laissant les mains redescendre très lentement le long du corps.
Faire une pause d’une minute entre chaque respiration complète (sinon l’oxygène monte au cerveau et la tête tourne un peu).

Cette respiration est par exemple utilisée dans les échauffements ou après des randoris (quand le senseï donne le commandement nogare).

4. Respiration calmante
Le but de cette respiration est de détendre le corps (quand on est stressé, qu’on a une « boule au ventre »).
Inspirer en un temps le plus long possible par le nez (on peut remplir les trois niveaux l’un après l’autre comme dans l’exercice n°2). Expirer tout l’air en un temps le plus court possible, par la bouche ouverte.  Pour aider à pratiquer cette forme de respiration, on peut monter progressivement sur la pointe des pieds au fur et à mesure que l’air est stocké, rester sur les pointes quelques secondes pendant la rétention poumons pleins, et retomber sur les talons en relâchant toute tension pendant l’expiration.
Faire une pause d’une minute entre chaque respiration complète (sinon l’oxygène monte au cerveau et la tête tourne un peu).

Cette technique est par exemple utilisée dans Baduanjin (le lac).

 

Une réflexion sur “Techniques respiratoires

  1. Il serait intéressant de parler d’ibuki dont tu parles pour le kata Sanchin et des respirations nogare.
    De plus il serait également intéressant de parler de la respiration taoiste ou inversée si importante dans les arts martiaux et qui en gros est l’inverse de la respiration abdominale.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s